RETOUR

Réunion du Conseil d’Ecole

Mardi 15 mars 2016 - 18h

Ecole Jean-Jaurès

1, place Jules-Ferry

69300 Caluire-et-Cuire

 

Tél. : 04 78 29 58 58 JeanJaurès@pplication

 

M. Barbe remercie tous les membres du Conseil de leur présence, en particulier M. Roule (adjoint au Maire de Caluire - Affaires Culturelles) et excuse l’absence de M Cochet, Maire de Caluire, de M. Cuzin, Délégué Départemental de l’Education Nationale de Caluire,  et de Mme Parrini, Inspectrice de l’Education Nationale de la Circonscription « Caluire-Lyon 4 ».

Représentants élus des Parents d’élèves : Présents : Mmes Gavoille, Chalain, Guérin; M. Jorioz (4 P.E.E.P. dont 4 titulaires) ; Mmes Rotta-Bori, Putcrabey, M. Monnier (3 F.C.P.E. dont 3 titulaires). Excusés : Mmes Reclus, Le Borgne, Brouty, Bonhomme (PEEP).

Instituteurs présents : Mmes Géli, Goulier, Bolénor, Perrier, De Saint Jean, Perrou, Rivoire, Martinez, Thiercelin; Melle Giroudon; MM. Cavagna, Perrot, (12). Absents excusés : Mme Poncet (3/4 temps), Mme Routis-Molinier (1/2 temps), Mme Cantero (¼ temps). Total des présents : 21, dont 21 titulaires

. 18h10 :

. Vigipirate (...)

. Travaux effectués dans l’école

M. Roule, adjoint au maire, liste et détaille tous les petits travaux (et leur coût) qui ont été effectués récemment dans l’école (serrures, gros néon, vitres, nid de guêpes, cumulus, fuites…). Il confirme que l’équipement informatique des classes (tableau blanc interactif, ordinateur, vidéoprojecteur, connexion à internet = environ 3500 euros par classe) n’est pas d’actualité mais est à l’étude. Il confirme aussi que la rénovation de la montée d’escaliers M4, en attente depuis 14 années, n’est toujours pas programmée, l’installation d’un ascenseur étant toujours prévue à cet endroit, mais pas programmée car d’un coût très important.

M. Barbe rappelle l’avis de M. Cuzin (membre du Conseil d’école de Jean-Jaurès en tant que délégué départemental de l’éducation nationale désigné par l’Inspecteur d’académie, architecte et fils d’un ancien Adjoint aux affaires scolaires de la commune) : M. Cuzin ne comprend pas que cette montée ne soit pas encore rénovée, son état étant déplorable. Installer un ascenseur à l’endroit de cette montée serait, selon lui, très onéreux, alors que totalement inutile et injustifié.

La mairie est en train d’étudier un renouvellement et une amélioration de tous les outils d’impression utilisés par ses services, dont ceux utilisés dans les écoles.

Fonctionnement des horloges de l’école et de la place : M. Roule, adjoint au maire, précise que la mairie renonce à changer l’horloge de la place Jules-Ferry, en raison d’un coût trop important (1500 euros). M. Barbe souligne que cette horloge est reliée aux horloges internes de l’école et commandée à partir de l’école. Il précise qu’avant la suppression du contrat d’entretien, il y a quelques années, toutes les horloges de l’école, y compris celle de la place, fonctionnaient parfaitement et que les changer serait onéreux et inutile, car elles fonctionnent toujours bien, y compris celle de la place, à la condition indispensable mais suffisante que soit programmé, à défaut de contrat d’entretien, un passage du seul agent municipal qui connaît bien leur fonctionnement, à dates régulières et précises (changements d’horaires été/hiver, préRentrée des classes). M. Barbe rappelle par contre que le remplacement de l’horloge (80 euros) qui se trouvait dans la cour « Nuzilly » (très consultée par les habitants du quartier) est demandée depuis bientôt deux années.

Communication de l’école

Les Représentants PEEP remercient les Enseignants de l’investissement dont ils font preuve et regrettent pour la vie de l’école que tous les parents d’élèves ne soient pas au courant de tout ce qui se passe dans toutes les classes.

M. Barbe répond qu’au cours des années précédentes, l’école a souvent publié un journal « papier » dans lequel les classes présentaient certains de leur projets (avec l’aide précieuse de la mairie pour l’impression et le tirage, aide qui n’est plus d’actualité). Désormais, chaque classe a la liberté de présenter ses activités sur le site Internet de l’école http://www.ecolejeanjaurescaluire.asso.fr/, si l’Enseignant de la classe le souhaite et le décide. Il n’est cependant pas question que tous les Projets de chaque classe y soient listés. Les Enseignants, soutenus en particulier par Mme Chalain (PEEP), font remarquer qu’une connexion internet et un équipement informatique installés dans chaque classe, favoriseraient ces publications sur le site de l’école. Les Enseignants soulignent le fonctionnement de plus en plus insuffisant des ordinateurs de la salle informatique et de la connexion internet qui s’y trouve, la maintenance effectuée par la mairie étant d’autre part de plus en plus espacée.

     Nouveaux programmes d’enseignement

M. Barbe présente les nouveaux Programmes d’enseignement de l’école primaire qui seront appliqués à partir de la Rentrée 2016. Pour information, M. Barbe précise que les premiers Programmes de 1882 ont duré 41 ans, ceux de 1923, 22 ans, et ceux de 1945, 25 ans. Depuis les années 1968/70, les Programmes changent tous les 5 ou 7 ans.

Pour la première fois, aucune édition « papier » n’est prévue par le ministère à destination de chaque Enseignant, ni à destination de chaque parent, comme ce fut le cas en 2008. L’école s’est « débrouillée » pour imprimer elle-même les 420 pages des Programmes officiels, sans utiliser les outils d’impression municipaux.

A partir de la Rentrée 2016, les nouveaux stades de la scolarité, de 3 ans à 13 ans, sont :

Cycle 1 : Cycle des apprentissages premiers, à l’école Maternelle (scolarité facultative) : Petite Section (P.S. / 3 ans), Moyenne Section (M.S. / 4 ans), Grande Section (G.S. / 5 ans).
Cycle 2 : Cycle des apprentissages fondamentaux, à l'école élémentaire (scolarité obligatoire) : Cours Préparatoire (C.P. / 6 ans)
, Cours Élémentaire première année (C.E.1 / 7 ans), Cours Élémentaire deuxième année (C.E.2 / 8 ans).
Cycle 3 : Cycle de consolidation, (scolarité obligatoire), à l’école élémentaire : Cours Moyen première année (C.M.1 / 9 ans)
, Cours Moyen deuxième année (C.M.2 / 10 ans) ; au collège : Classe de Sixième (6ème / 11 ans).

Cycle 4 : Cycle des approfondissements, au collège (scolarité obligatoire) : Classe de Cinquième (5ème / 12 ans), Classe de Quatrième (4ème / 13 ans), Classe de Troisième (3ème / 14 ans).

- Apprentissages : musique, lecture et éducation physique et sportive

Suite à la suppression du poste de l’Intervenante municipale en Bibliothèque et à la forte diminution des interventions municipales en Musique et en E.P.S. (Education Physique et Sportive), les Instituteurs assurent seuls une plus grande partie de ces enseignements, avec moins ou plus du tout d’aide spécialisée, et continuent bien sûr d’utiliser les locaux scolaires de la bibliothèque, dans lesquels les parents d’élèves ont beaucoup investi financièrement, matériellement et humainement, depuis de très nombreuses années.

Ces Intervenants sont/ étaient des « outils » précieux et très compétents dans des disciplines d’enseignement particulières et, de plus, permettaient à une classe de fonctionner en 2 groupes (par exemple, 1 groupe en salle informatique, 1 groupe en bibliothèque) et facilitaient l’installation de matériels très lourds en E.P.S..

- Devoirs à la maison : Mme Rotta-Bori (FCPE) et M. Monnier (FCPE) font part des plaintes de certains parents qui trouvent que certains enfants ont trop de devoirs à faire le soir, d’autant plus depuis que les études du soir ne se déroulent pas comme les années précédentes, suite à la réforme des temps périscolaires (Rentrée 2014).

Réponse de M. Barbe : Les devoirs écrits à la maison sont interdits depuis 1956. Les leçons sont par contre autorisées et donc obligatoires quand l’Enseignant en donne. Beaucoup de parents d’élèves demandent néanmoins aux Enseignants de donner des devoirs écrits.

Entre les parents qui souhaitent des devoirs écrits (majoritaires) et ceux qui n’en souhaitent pas, entre les parents qui estiment qu’il y a trop de devoirs et/ou de leçons et ceux qui pensent qu’il n’y en a pas assez, les Enseignants essaient de trouver le juste milieu. Si des devoirs écrits sont donnés, ils sont facultatifs et un enfant n’est pas sanctionné s’il ne les a pas faits.

M. Barbe conseille aux parents d’élèves de s’exprimer sur le sujet, dans un sens ou dans un autre, dans les Réunions de parents et, tout au long de l’année, en s’adressant directement et personnellement à l’Enseignant ou bien au Directeur. Il ajoute que les devoirs écrits et les leçons donnés en primaire préparent les élèves à faire face aux devoirs écrits et leçons qui leur seront donnés au Collège. 

     Vêtements oubliés

Il est interdit à un élève d’aller récupérer, juste avant de sortir de l’école à 11h30 et à 16h, un vêtement, un livre, un cahier ou un objet qu’il a oublié dans les locaux de l’école, s’il n’est pas accompagné par un adulte de l’école.

Une fois sorti de l’école à 11h30 et à 16h, il est interdit à un élève de retourner dans l’école pour aller y chercher un vêtement, un livre, un cahier ou un objet qu’il y a oublié, s’il n’est pas accompagné en permanence dans les locaux par un adulte (parent, nourrice, très grand frère…).

Après 11h30 et après 16h, il n’est plus répondu à l’interphone, au dessus duquel il est d’ailleurs indiqué qu’après ces horaires  il convient de s’adresser aux surveillants du périscolaire, au portail Coste.

Le soir et pendant le week-end, il est inutile de contacter le Gardien municipal, de sonner chez lui ou de sonner chez les locataires habitant dans l’école, pour leur demander de pouvoir entrer dans l’école afin d’y récupérer un vêtement, un livre, un cahier ou un objet oublié.

-   Inscriptions : critères de dérogation pour la Rentrée 2016

M. Barbe rappelle que Jean-Jaurès élémentaire a perdu trois classes dans les années récentes.

Les nouveaux critères de dérogation décidés par la municipalité (plus restrictifs) n’ont à ce jour pas d’incidence sur l’effectif prévu pour la rentrée 2016, en baisse, mais ne laissant pas du tout augurer d’une fermeture de classe, d’autant plus que l’école peut espérer des inscriptions d’enfants habitant dans des logements en construction aux abords directs de l’école (à confirmer cependant, car le coût élevé de l’immobilier à Caluire - voire très élevé, dans le secteur de Jean-Jaurès - ne favorise pas l’installation de parents ayant des enfants en âge d’être scolarisés en primaire).

 

-   Lien avec le service municipal en charge des temps périscolaires (7h30-8h30 / 11h30-13h35 / 16h-18h + 11h30-12h30 le mercredi)

La liaison entre le service d’enseignement (temps scolaire) et le service municipal en charge des temps périscolaires s’effectue principalement par l’intermédiaire des listes municipales d’appel des inscrits à la cantine et aux activités de 16h et de 11h30 le mercredi.

Procédure :

Temps périscolaires (Règlement intérieur de l’école / Annexe C4) : « Les questions de discipline, les réclamations, les courriers, les demandes de renseignement, d’inscription ou de désinscription doivent être adressés, directement et uniquement, à la mairie de Caluire. »

A la demande du Directeur, les codes utilisés par le service municipal de restauration sur les listes d’appel des inscrits sont simplifiés au maximum par le Coordinateur.

Si un Enseignant est absent et pas remplacé, ses élèves sont répartis dans les autres classes et les listes concernant la classe sont photocopiées et mises à la disposition de toutes les classes par le Coordinateur.

Les listes sont actualisées par le Coordinateur jusqu’à 11h29 le matin et jusqu’à 15h59 l’après-midi.

Ce sont donc les listes municipales telles qu’elles sont à 11h29 et à 11h 59 qui sont prises en compte par les Enseignants.

Cas 1 : Si l’enfant est inscrit, l’Enseignant ne fait pas sortir l’enfant et le confie au Service municipal périscolaire (les dires de l’enfant et les mots des parents disant le contraire ne sont pas pris en compte, en particulier parce que l’enfant, étant inscrit, est attendu par les Surveillants municipaux).

Cas 2 : Si l’enfant n’est pas inscrit, l’Enseignant fait sortir l’enfant. Les dires de l’enfant et les mots des parents disant le contraire ne sont pas pris en compte ; cependant, s’il a un doute, l’Enseignant ne fait pas sortir l’enfant et le confie au Service municipal périscolaire (le doute n’est pas garanti).

Une fois que l’enfant a passé la porte de l’école, il n’est plus sous la responsabilité de l’école.

A ce jour et contrairement à l’année dernière, aucun incident et aucune sortie intempestive.

Plus cette procédure est appliquée strictement par TOUS, c'est-à-dire sans aucune exception, plus et mieux la sécurité de TOUS les enfants est assurée.

Le Coordinateur informe les Enseignants et le Directeur des événements importants qui se sont éventuellement produits pendant le temps périscolaire de Cantine (accidents ou enfants malades, parents appelés = enfants absents en classe).

Le Directeur informe le Coordinateur des événements importants qui se sont éventuellement produits pendant le temps scolaire (accidents ou enfants malades, parents appelés = enfants absents à la cantine ou à 16h ou à 11h30 le mercredi alors qu’inscrits). D’une manière générale, la liaison est bonne, voire très bonne, avec le Coordinateur municipal.

Les Représentants PEEP et FCPE des Parents d’élèves demandent à rencontrer dans les plus brefs délais le Coordinateur et Madame la maire adjointe aux affaires scolaires, pour leur faire part de leurs observations et demandes concernant les contenus des temps périscolaires.

M. Barbe remercie tous les membres du Conseil et lève la séance à 20h10. 

Le Directeur, Président du Conseil d’école,

25-3-2016  M. Barbe

Hors Conseil d’école : Classes de découverte organisées en 2016 : Classe Montagne : du 7 au 11-3-16. CE2/CM1 de Mme Perrier. Centre Combaz / Combloux (74). Classe Verte : du 23 au 27-5-16. CE2 de Mme Rivoire. Chalets du Mézenc / Les Estables (43).

Mmes Perrier et Rivoire feront un compte rendu de leur séjour lors de la prochaine réunion du Conseil d’école (jeudi 9-6).

 

 

RETOUR