RETOUR

Réunion du Conseil d’Ecole

Mardi 20 mars 2018 - 18h

Ecole Jean-Jaurès

1, place Jules-Ferry

69300 Caluire-et-Cuire

 

Tél. : 04 78 29 58 58 JeanJaurès@pplication

 

M. Barbe remercie de leur présence tous les membres du Conseil, en particulier M. Roule (adjoint au Maire de Caluire - Affaires culturelles) et M. Mourot, Délégué Départemental de l’Education Nationale de Caluire, et excuse l’absence de M Cochet, Maire de Caluire, et de Mme Creusevault, Inspectrice de l’Education Nationale de la Circonscription « Lyon 4-Caluire ». Il accueille M. Tassin, Responsable du service scolaire de la mairie de Caluire, qui ne fait pas partie du Conseil d’école, mais qu’il a invité à cette réunion, à la demande de la municipalité, qui souhaite que ses fonctionnaires aident ses élus à répondre aux questions qui leur sont posées dans les Conseils des écoles de la commune.

Représentants élus des Parents d’élèves présents : Mmes Reclus, Gavoille, Le Borgne, Guérin, Boussac (5 P.E.E.P.); Mmes Bouyer, Rotta-Bori, Degea, Pacheco-Ruiz, M. Flaquière, (5 F.C.P.E.). Absents excusés : Mme Pita (FCPE). Instituteurs présents : Mmes Géli, Goulier, Bolénor, Hoarau, Poncet, Perrier, Le Bel, Thiercelin ; MM. Savigny, Cavagna, Chalaye, Bussière (12).  Absentes excusées : Mmes Perrou, Plouzeau. Total des présents : 25 + 1 fonctionnaire.

. Occultation des cours de récréation

L’occultation provisoire des cours de récréation réalisée en matière plastique pour la Rentrée scolaire 2017 va être remplacée en 2018 par une occultation métallique, comparable à celle qui a été installée sur les portails de la halte-garderie et de l’école maternelle, mais en plus esthétique étant donnée la plus grande importance de surface concernée. Un budget de 50 000 euros est prévu et le projet va être soumis au vote du Conseil municipal le 26 mars 2018

. Exercices d’alerte 

A ce jour un exercice d’alerte « attentat » (confinement dans les classes 18-10-17) et un exercice d’alerte « incendie » (évacuation des bâtiments 15-12-17) ont été réalisés en temps scolaire et un exercice d’alerte « attentat » l’a été en temps périscolaire. D’ici le mois de juillet, au moins un exercice d’alerte « attentat » supplémentaire (fuite des cours de récréation) devrait être organisé en temps scolaire et, également, en temps périscolaire. L’exercice scolaire sera préparé et les dates des 2 exercices seront communiquées aux parents.

M. Tassin, Responsable du service scolaire de la mairie de Caluire, annonce que, dans le cadre de la rénovation de l’école maternelle Montessuy, un système d’alarme démultiplié va être installé et expérimenté dans cette école à la rentrée 2018 (alarme pouvant être déclenchée à partir de chaque classe, transmission par prises du réseau informatique, diffusion de messages d’alerte différents selon le danger). Le même système sera ensuite installé, après évaluation, dans chaque école de la commune. 

. Antennes relais : mesures d'ondes électromagnétiques réalisées le 8 mars

6 antennes sont installées sur le toit de l’immeuble voisin de l’école maternelle et une nouvelle antenne a été installée rue Pierre-Brunier. Des mesures sont régulièrement diligentées par la mairie de Caluire. Le 8 mars, elles ont eu lieu dans la cour « Nuzilly », dans le couloir du rez-de-chaussée du bâtiment « Garçons » et dans toutes les classes qui étaient occupées par des élèves, au moment du passage du technicien. Les mesures effectuées sont toutes négatives : entre 0,04 volt/mètre et 2,06 volts/mètre, selon les lieux, sachant qu’il y a « danger éventuel » à partir de 28 volts/mètre.

M. Tassin, Responsable du service scolaire de la mairie, précise que ces mesures vont être comparées aux mesures précédentes, pour voir si une augmentation du voltage par mètre a eu lieu, suite à l’installation d’une nouvelle antenne.

. Boîtes aux lettres et portails des cours (aménagements effectués par le Gardien)

Les boîtes aux lettres qui se trouvent dans l’entrée sous l’horloge sont régulièrement dégradées et vandalisées et réceptionnent « tout et n’importe quoi ». La boîte des parents FCPE a définitivement été supprimée et celle des parents PEEP va l’être également. Elles ne seront pas remplacées.

Le portail de la cour « Nuzilly » a été équipé de « baïonnettes » au sol  qui permettent de le bloquer quand il est ouvert et d’éviter ainsi qu’un coup de vent ne le referme brutalement sur un enfant, un adulte ou une poussette. Des « baïonnettes » vont aussi être installées sur le portail de la cour « Coste ».

. Travaux prévus dans l’école par la mairie

Les 5 porches d’entrée de l’école qui donnent sur la place Jules-Ferry sont régulièrement dégradés et utilisés comme urinoirs ou lieux de trafics et de relations de toutes sortes. Des études municipales sont en cours afin d’essayer de trouver un aménagement qui mette fin à ces incivilités, tout en maintenant l’accessibilité et en respectant l’architecture des bâtiments datant de 1933.

La montée d’escaliers M4 (dans un très piteux état) dont l’école demande la rénovation chaque année, depuis 2002, n’est pas programmée par la mairie, qui attend pour la réaliser, le moment où sera effectuée la rénovation totale de l’école et qui envisage d’installer un ascenseur à cet endroit.

M. Barbe souligne le coût très important d’un ascenseur pour les contribuables, alors que la loi ne l’impose nullement, puisque tous les locaux nécessaires et indispensables sont présents au rez-de-chaussée et sont accessibles à d’éventuels élèves ou adultes handicapés en fauteuil (Directeur de l’école depuis 22 années, M. Barbe témoigne qu’un ascenseur n’aurait jamais servi une seule fois en 22 ans, s’il y avait été installé il y a 22 ans).

(RAPPEL de l’avis de M. Cuzin, architecte et Délégué Départemental de l’Education Nationale de Caluire, qui déclare lors de la réunion du Conseil d’école en date du 6 juin 2017 « ne rien avoir vu de pire et de plus déplorable dans les écoles que cette montée d’escaliers, depuis qu’il les visite régulièrement, c’est à dire depuis 1981 » et « ne pas comprendre qu’elle n’ait pas encore été repeinte (ce qui selon lui ne demande pas un budget énorme) »… et rappelle « que l’ascenseur envisagé un temps dans cette montée d’escaliers n’est plus du tout d’actualité, car d’un coût exorbitant pour la collectivité alors que totalement inutile et injustifié. »)

. Banc dangereux sur la Place : signalé par les Représentants de parents lors de la réunion du Conseil d’école en date du 22 novembre 2016, puis à nouveau, lors de la réunion du Conseil d’école en date du 21 mars 2017.

M. Roule (adjoint au Maire de Caluire - Affaires culturelles) précise que l’entretien de la place et de son mobilier ne relève pas de la mairie, mais de la métropole, et que le signalement a été transmis au Grand Lyon par la mairie de Caluire. Il annonce que la Métropole lui a précisé récemment que le bois permettant de réparer ce banc venait d’être reçu par elle et que les travaux allaient pouvoir se faire, mais n’est pas en mesure de donner une date.

Les Représentants de parents PEEP et FCPE rapportent l’accident dont un enfant a été victime sur ce banc, au début de cette année scolaire (lèvre ouverte), ne comprennent pas que rien n’ait été fait, plus de 16 mois après leur premier signalement, demande à être informés de la date à laquelle la réparation sera effectuée, dès qu’elle sera connue, et souhaitent vivement que cette date soit très proche du 20 mars 2018, car les beaux jours arrivant, la place va à nouveau être très fréquentée. M. Roule (adjoint au Maire de Caluire - Affaires Culturelles) prend bonne note.

. Plan numérique municipal : A la Rentrée 2017, une classe par école publique de Caluire a été équipée numériquement par la mairie (ordinateur portable + vidéo-projecteur + tableau blanc). A Jean-Jaurès c’est la classe de CM1 de Mme Perrier qui a été équipée et qui expérimente le matériel installé (elle a fait le choix d’un VPI : vidéo-projecteur interactif).

Suite du Plan en 2018-2019 : M. Roule (adjoint au Maire de Caluire - Affaires culturelles) et M. Tassin, Responsable du service scolaire de la mairie, donnent les informations suivantes :

Il a été décidé d’accélérer le Plan. Ainsi, 200 000 euros en 2018 et 210 000 euros 2019 vont être consacrés à l’équipement informatique et à la connexion à Internet de toutes les classes des écoles élémentaires publiques de Caluire, l’objectif étant de finaliser le Plan en avril 2019. Une évaluation est effectuée par la mairie, à partir de l’expérience des classes équipées en 2017-18, dont les Instituteurs sont régulièrement réunis et consultés, sous l’autorité de Madame l’Inspectrice de l’Education Nationale. Début avril, le choix sera fait entre un équipement VPI (vidéo-projecteur + tableau velleda + logiciel x) et un équipement VNI (vidéo-projecteur + tableau spécifique + logiciel y). Pendant l’été 2018, puis pendant toutes les petites vacances de 2018 et 2019, le câblage des classes et l’installation du matériel seront réalisés, au fur et à mesure, dans toutes les écoles.

M. Flaquière (FCPE) pense qu’il pourrait être judicieux de choisir un matériel identique au matériel utilisé dans les collèges du secteur, afin qu’il y ait une continuité qui facilite le travail des élèves. Alors qu’approuvé par beaucoup, il avait souligné lors d’une précédente réunion du Conseil d’école (21-3-2017), le retard pris par la mairie de Caluire dans l’équipement informatique de ses écoles, par rapport aux autres communes limitrophes, il exprime aujourd’hui sa satisfaction et, approuvé par l’ensemble du Conseil, remercie vivement la municipalité d’avancer « plus vite que prévu ».

. Pré-Inscriptions – Dérogations : M. Tassin, Responsable du service scolaire de la mairie, précise que les procédures de Pré-Inscription et de Dérogation sont en cours depuis le 5 février jusqu’au 27 avril.

. Rythmes scolaires : M. Roule (adjoint au Maire de Caluire - Affaires culturelles) présente les deux scénarios choisis par la mairie et explique la démarche de la municipalité (cf. le document municipal annexé à ce compte-rendu). Questions des parents : Comment le budget dégagé par le retour à 4 jours va-t-il être réinvesti pour tous les élèves ? Retour des intervenants municipaux dans le cadre du temps scolaire (Bibliothèque, Musique, Education physique et sportive) ?   

Réponses de M. Roule (adjoint au Maire de Caluire - Affaires culturelles) et M. Tassin, Responsable du service scolaire de la mairie : Il n’est pas prévu un retour des intervenants « bibliothécaires » et « sportifs » et donc les heures d’intervention perdues en temps scolaire, depuis la réforme nationale des rythmes scolaires et la réforme municipale des temps périscolaires de 2014, ne seront pas récupérées.

L’intervenante « musique », en congé de maladie puis en disponibilité depuis septembre 2017 (aucune intervention à Jean-Jaurès en 2017-2018), sera remplacée l’an prochain et interviendra à Jean-Jaurès, ponctuellement et non plus régulièrement (comme avant 2014), dans le cadre de Projets de classe et de niveau élaborés par les Instituteurs (Cycle de 8/10 séances sur tels ou tels objectifs). Cependant, Jean-Jaurès ne récupèrera pas le même nombre d’heures musicales que celui dont elle bénéficiait avant 2014.

Mme Reclus (PEEP) dit ne pas comprendre pourquoi l’activité escalade ne revient pas en temps scolaire, alors que la commune bénéficie d’excellentes installations en ce domaine. Mme Guérin (PEEP) demande si la mairie a travaillé sur des projections budgétaires avant de proposer ses deux scénarios.

Les Représentants de la mairie répondent que la municipalité a travaillé sans prendre en considération les coûts et a fait le choix de conserver les interventions en priorité pour les temps périscolaires, car le temps scolaire n’est pas de leur compétence et parce qu’ils souhaitent être en mesure d’offrir des activités de qualité aux enfants en temps périscolaire. Ils ajoutent que le nombre d’heures d’interventions municipales « scolaires » en Education physique et sportive (dont « piscine ») sera identique en 2018-2019, à celui de 2017-2018. M. Tassin précise qu’il sera fait appel en priorité aux Instituteurs volontaires, pour surveiller les temps d’étude du soir. M. Barbe rappelle que depuis 2014, dans certaines écoles publiques de Caluire, certains Instituteurs sont impliqués dans ce temps périscolaire d’étude, mais sont beaucoup moins nombreux qu’avant la réforme municipale de 2014 (65 Instituteurs mobilisés avant 2014, 15 après 2014), en partie parce que l’horaire choisi par la mairie, ne facilite pas les candidatures.

Les Représentants PEEP et FCPE déplorent vivement cette non-récupération des heures par le « temps scolaire », qui concerne tous les enfants alors que le « temps périscolaire » n’en concerne que certains. Ils disent constater que l’on va abandonner la semaine scolaire de « 4 jours ½ » en 2018-19, pour revenir à la semaine scolaire de « 4 jours », comme « AVANT 2014 », mais en beaucoup moins bien, alors qu’il leur a été maintes fois expliqué par la mairie que les interventions municipales avaient beaucoup diminué en temps scolaire, de 2014 à 2018, à cause du coût énorme du passage à « 4 jours ½ », imposé par le ministère en 2014.

Les Représentants des parents demandent aux Représentants de la mairie quelles solutions de garde seront proposées par la mairie pour le mercredi, Mme Reclus (PEEP) soulignant que d’ores et déjà les activités de l’O.M.S. (Office Municipal des Sports) sont complètes, selon les dires de sa direction.

M. Roule (adjoint au Maire de Caluire - Affaires culturelles) et M. Tassin, Responsable du service scolaire de la mairie, répondent qu’il n’est pas possible d’offrir une solution municipale à tous les parents qui recherchent une structure de garde pour le mercredi (environ 28% des enfants scolarisés dans les écoles publiques, soit environ 1000 enfants, seraient concernés).

En réponse à une question de M. Barbe, M. Tassin précise que les activités du mercredi après-midi organisées dans les écoles, sous le patronage de l’Amicale Laïque, bénéficieront toujours du soutien de la mairie en 2018-2019, la Convention liant la Mairie et l’Amicale ayant été reconduite, et fonctionneront donc toujours dans les établissements dont les Directeurs sont volontaires pour les gérer.

M. Cavagna (CE1) fait remarquer que les résultats des élèves Français aux tests PISA (Programme international pour le Suivi des Acquis des élèves), sont plus faibles que ceux des autres pays européens et se demande si les rythmes scolaires français ne sont pas une des causes de ce mauvais classement. Il comprend tout à fait que les parents soient préoccupés par les temps périscolaires, mais dit qu’en tant qu’Instituteur il se préoccupe prioritairement du temps scolaire et prend en compte les avis des chrono-biologistes et chrono-psychologues qui, selon lui, ne sont pas favorables à la semaine scolaire de 4 jours.

M. Mourot (DDEN) déclare que les questions qui émergent dans cette réunion du Conseil de l’école Jean-Jaurès sont les mêmes que celles qui ont émergé dans les Conseils des écoles de la commune qui se sont déjà réunis. Au nom des DDEN, il félicite la municipalité d’avoir pris le temps du débat - plutôt que de revenir aux « 4 jours » dès la Rentrée 2017, comme beaucoup d’autres communes - et dit avoir apprécié la qualité de la concertation et des conférences proposées par la mairie. Cependant, il regrette vivement que le questionnaire-sondage de la mairie, diffusé à tous les parents d’élèves de Caluire, ait surtout évoqué les temps périscolaires et pas vraiment le temps scolaire, et que l’on ne récupère pas sur le temps scolaire ce qui était parti sur les temps périscolaires. Il fait part de la surprise et de la grande déception des DDEN, quand ils ont appris qu’aucun scénario à 4 jours ½ ne serait proposé au vote des Conseils d’école, et annonce qu’en conséquence, ils ne prendront pas position sur les 2 propositions de la mairie et voteront « blanc ». « Dommage ! », dit-il, avant de citer une phrase prononcée en 2010 par M. Jean-Michel Blanquer (alors Directeur général de l’enseignement scolaire au Ministère de l’Education nationale) disant qu’avec la semaine de 4 jours « le monde des adultes s’est entendu sur le monde des enfants ».

Inconvénients d’une sortie de classe à 12h :

Mme Goulier (CM1) souligne que le fait d’organiser les A.P.C. (Activités Pédagogiques Complémentaires), le matin, à 12h, après la classe, repousserait au moins jusqu’à 12h50, le repas des élèves concernés.

M. Flaquière (FCPE) fait observer que certains enfants qui prennent leur petit-déjeuner vers 6h30/7h, risquent de prendre leur déjeuner vers 13h (s’ils passent au dernier service de la cantine).

En réponse à une question des Représentants de parents, M. Barbe précise qu’il y aura une récréation en milieu de matinée et une autre en milieu d’après-midi, récréations d’une durée officielle de « 15 minutes en moyenne » chacune, pendant lesquelles les enfants peuvent aller aux toilettes et se détendre, et sont autorisés à prendre un goûter apporté de la maison. 15 minutes « à partir du départ de la salle de classe jusqu’au retour en classe » fait remarquer M. Mourot (DDEN), ce qui laisse peu de temps à une véritable détente dans la cour.

Mme Bouyer (FCPE) et Mme Reclus (PEEP) déclarent que les Représentants des parents d’élèves ont apprécié la concertation organisée par la mairie, à laquelle ils ont grandement participé, mais estiment avoir été instrumentalisés car, selon eux, il n'y a pas eu de véritable concertation sur les rythmes scolaires, contrairement à la communication faite par la mairie. Ils regrettent vivement que deux scénarios à 4 jours soient proposés à leur vote, et aucun scénario à 4 jours ½, alors que les questionnaires remontés en mairie indiquaient que 41% des parents d’élèves des écoles publiques de Caluire étaient favorables à un scénario à 4 jours ½, ce qui est loin d’être une opinion négligeable.

M. Barbe précise que les Instituteurs de Jean-Jaurès se sont exprimés en interne, de la même manière (60% / 4 jours, 40% / 4 jours ½).

Mme Bouyer (FCPE) communique les résultats du sondage adressé le 5 mars à tous les parents d’élèves de l’école élémentaire Jean-Jaurès, par les Représentants FCPE et PEEP (taux de retour de 82%), et indique que tous les commentaires des parents seront transmis à la mairie :

. Propositions A et B de la mairie : préférence pour le scénario A : 82,6% / préférence pour le scénario B : 15,7%

. Si un scénario à 4 jours et un scénario à 4 jours ½ avaient été proposés :

préférence pour un scénario à 4 jours ½ : 44,8% / préférence pour un scénario à 4 jours : 49,8%

Mme Rotta-Bori (FCPE), approuvée par l’ensemble du Conseil, estime que le calendrier scolaire ne devrait pas être décidé au niveau local, mais au niveau national.

. A la demande de la mairie, le Conseil d’école vote sur les deux propositions municipales d’emploi du temps pour 2018-19 (29 inscrits : Mairie : 2 / DDEN : 1 / Parents : 11 / Instituteurs : 13 / Rased : 1 / Directeur : 1)

PROPOSITION A

Organisation scolaire 4 jours :

lundi, mardi, jeudi, vendredi de 8h30 à 12h00 et de 14h00 à 16h30

(Temps scolaire éducation nationale : 24h/semaine dont 14h le matin / 15h en 2017-18 )

(Temps périscolaire municipal : 7h30 – 8h30  / 12h – 14h / 16h30 – 18h = 18h /semaine - 23h en 2017-18)

PROPOSITION B

Organisation scolaire 4 jours :

lundi, mardi, jeudi, vendredi de 9h à 12h00 et de 14h00 à 17h

(Temps scolaire éducation nationale : 24h/semaine dont 12h le matin / 15h en 2017-18 )

(Temps périscolaire municipal : 7h30 – 9h  / 12h – 14h / 17h – 18h = 18h /semaine - 23h en 2017-18)

Résultat du Vote (à main levée) :

Inscrits : 29 / Présents : 28 (26 + 2 pouvoirs) / Abstentions : 4 (dont 1 inscrit absent) / Votants : 25  Blancs : 3 Suffrages exprimés : 22 / Proposition A : 19 suffrages / Proposition B : 3 suffrages

M. Tassin, M. Mourot et M. Barbe indiquent que le vote en faveur de la Proposition A est, comme à Jean-Jaurès, très largement majoritaire dans les écoles qui ont déjà voté (presque toutes).

Les Conseils d’école de toutes les écoles publiques de Caluire transmettent leur vote à la mairie, avant le 26 mars, jour où le Conseil municipal décidera quel scénario il choisit. Son choix sera ensuite transmis à M. l’Inspecteur d’académie, qui validera le scenario retenu, s’il respecte les obligations nationales et académiques. 

. Modalités d’inscription aux activités périscolaires municipales : accueil/garderie (7h30-8h30 ou 7h30-9h), cantine/garderie (12h-14h) et garderie/étude (16h30-18h ou 17h-18h) 

Questions des parents : En 2018-19, même Coordinateur municipal des activités périscolaires qu’en 2017-18 ? Assouplissement des possibilités de désinscription ponctuelle des enfants ? Maintien des départs échelonnés ?

Les Représentants de la mairie répondent que les inscriptions aux temps périscolaires se feront entre le 2 mai et le 30 juin, auprès du  Service « Simplicité » de la mairie, que le Coordinateur sera le même, sous réserve de son accord, que les départs échelonnés seront maintenus, entre la sortie de 16h30 et le début de l’étude, et que la mairie étudie dans quelle mesure elle pourrait éventuellement assouplir les modalités de désinscription.  

M. Barbe, approuvé par M. Tassin, Responsable du service scolaire de la mairie, précise que les transitions entre le temps scolaire et les temps périscolaires s’effectueront en 2018-2019, de la même manière que les années précédentes, selon une procédure qui a fait les preuves de son efficacité depuis 2014 si, dans l’intérêt des enfants, elle est respectée par tous : 1) les Instituteurs ne font pas sortir de l’école à 12h et à 16h30, tous les enfants inscrits sur les listes municipales qu’ils consultent à 12h et à 16h30, et les confient aux employés municipaux des temps périscolaires ; 2) sauf doute (non garanti), les Instituteurs font sortir de l’école à 12h et à 16h30, tous les enfants qui ne sont pas inscrits sur les listes municipales qu’ils consultent à 12h et à 16h30; 3) les mots des parents contraires aux listes municipales ne sont pas pris en compte par les Instituteurs ; 4) les inscriptions et désinscriptions ponctuelles doivent être demandées par les parents au Service « Simplicité » de la mairie ; 5) pour être prises en compte par les Instituteurs, elles doivent figurer sur les listes municipales, éventuellement modifiées par le Coordinateur, chaque jour, au plus tard à 11h29 et à 16h29.  

. Calendrier scolaire de la fin de l’année 2017-2018

Vacances de Printemps : du vendredi 6 avril 16h au lundi 23 avril 8h30

Vacances d’été : du vendredi 6 juillet 16h au lundi 3 septembre  

Pas d’école les jours fériés suivants : lundi 2 avril 2018 (Fête de Pâques), mardi 1er mai (Fête du travail), mardi 8 mai (Fête de la Victoire de 1945), jeudi 10 mai (Fête de l'Ascension), lundi 21 mai (Fête de Pentecôte).
Aucun PONT n’est prévu cette année. Dans l’intérêt de chaque élève et de tous les élèves, il est important que tous les élèves soient présents les veilles et lendemains de ces jours fériés, qui sont des jours de classe obligatoires (sauf le dimanche 1er avril !). Des contrôles de présence seront effectués.

M. Barbe remercie tous les membres du Conseil et lève la séance à 19h40.

       Le Directeur, Président du Conseil d’école, 

29-3-2018 M. Barbe

Compte-rendu lu et approuvé par les Représentants FCPE et PEEP, après éventuels ajouts, retraits, rectificatifs ou correctifs orthographiques effectués à leur demande.

P.S.

A l’issue du Conseil d’école, la discussion se poursuit entre plusieurs parents et Instituteurs (Mme Géli CM2 et Mme Goulier CM1), à propos de l’efficacité pédagogique de la 5ème matinée (mercredi ou samedi), de la longueur des vacances (petites ou grandes) et de la réforme des rythmes en général, M. Barbe précisant aux Représentants FCPE et PEEP, les réponses qu’il a faites à certains parents qui l’ont interrogé individuellement, depuis le début du mois de mars, à savoir qu’en effet, à la Rentrée scolaire 2014, deux réformes, et non une seule, ont été appliquées dans les 16 écoles publiques de Caluire : une réforme nationale des rythmes scolaires (passage de 4 jours à 4 jours ½), concernant toutes les écoles publiques de France, et une réforme municipale, concernant les seules écoles publiques de Caluire, modifiant en profondeur l’organisation des temps périscolaires (accueil du matin, cantine et pause méridienne, garderie et étude du soir) et parachevant la nouvelle implication de la mairie dans le temps scolaire,

et qu’en effet, contrairement à la première, la seconde réforme était fondamentale, pionnière et irréversible… et excluait donc définitivement un éventuel retour à l’Ecole d’« Avant 2014 », dont Mme Rotta-Bori (Représentant FCPE) appréciait tant le fonctionnement à  « guichet unique »…

________________________________________________________________________________________________

Calendrier scolaire 2018-2019

Si la Proposition A est votée par le Conseil municipal de Caluire, puis validée par M. l’Inspecteur d’Académie

 

                                        Ecole Primaire Publique Jean-Jaurès - Application                                     

1, place Jules-Ferry 69300 Caluire

Semaine scolaire de 4 jours (LMJV) : cohabitent quotidiennement dans les locaux scolaires deux services indépendants, les Instituteurs veillant à ce que leurs élèves distinguent parfaitement les différents temps de leur journée :

Horaires

Le service national scolaire fonctionne pour les élèves, les lundi, mardi, jeudi et vendredi, de 8h30 à 12h00 et de 14h00 à 16h30, sous la seule et unique responsabilité des Instituteurs et du Directeur, sous l’autorité de M. l’Inspecteur d’académie du Rhône,

Le service municipal périscolaire fonctionne pour les enfants, les lundi, mardi, jeudi et vendredi, de 7h30 à 8h30, de 12h à 14h et de 16h30 à 18h, sous la seule et unique responsabilité du Coordinateur, sous l’autorité de M. le Maire de Caluire. 

Les activités post-scolaires fonctionnent le mercredi, de 13h30 à 16h30, sous la seule et unique responsabilité du Directeur, sous l’autorité de l’Amicale laïque de Caluire, dans le cadre d’une Convention avec la mairie.

Rentrée des élèves : lundi 3 septembre 2018

Vacances de la Toussaint : du vendredi 19 octobre, 16h30, au lundi 5 novembre, 8h30

Vacances de Noël : du vendredi 21 décembre, 16h30, au lundi 7 janvier 2019, 8h30

Vacances d’Hiver : du vendredi 15 février, 16h30, au lundi 4 mars, 8h30

Vacances de Printemps : du vendredi 12 avril, 16h30, au lundi 29 avril, 8h30

Vacances d’été : du vendredi 5 juillet, 16h30, au ?

Pas d’école les : lundi 22 avril 2019 (Fête de Pâques),

jeudi 30 mai (Fête de l'Ascension), lundi 10 juin (Fête de Pentecôte)

Pas d’école et aucune activité dans l’école les :

Dimanche 11 novembre 2018 (Fête de l’Armistice de 1918)

Mercredi 1er mai 2019 (Fête du travail) et Mercredi 8 mai (Fête de la Victoire de 1945)

 

RETOUR